Fiches pratiques

Santé

Sécurité sociale

En France, on a la "sécu", et lorsque vous rentrerez ou que vous arriverez, vous pourrez bénéficier d’une couverture sociale. Si ça fait longtemps que vous êtes parti, ou si c’est votre première fois en France, voici un petit rappel des fondamentaux pour se mettre à jour.

Tweet

La sécurité sociale

Le régime général de couverture sociale est organisé en quatre branches :

Pour en savoir plus : Régime français de sécurité sociale

L’immatriculation

L’immatriculation est l’opération qui permet de vous identifier et de vous inscrire auprès de la sécurité sociale.

La carte Vitale

La carte Vitale, c’est la carte d’assuré social. Elle est verte. Vous la recevez après votre immatriculation, accompagnée d’une attestation papier. La carte Vitale atteste de votre affiliation et de vos droits à l’Assurance maladie.

Vous trouverez sur l’attestation l’adresse de la caisse primaire d’Assurance maladie (CPAM) dont vous dépendez.

Si votre praticien est équipé, vous n’avez pas de démarche à faire pour vous faire rembourser. Une feuille de soins électronique sera transmise directement par le réseau informatique à votre CPAM. Sinon vous retrouverez la feuille de soins sur papier à remplir et à renvoyer à votre CPAM. 

Votre carte Vitale n’a pas de date d’expiration, elle est valable sans limitation de durée, mais n’oubliez pas de la mettre à jour chaque année ou après chaque changement dans votre vie : maternité, déménagement, mariage, affection de longue durée, etc.

Pour plus de renseignements dans la rubrique Carte vitale du site ameli.fr

Les remboursements

La CPAM rembourse en partie, les frais médicaux des personnes qui y ont droit (médicaments, frais dentaires, analyses de laboratoires, hospitalisation, etc.).

Elle leur assure aussi, éventuellement, des indemnités journalières pour compenser l’absence de salaire en cas d’arrêt de travail. Elle verse également des prestations en nature et des prestations en espèces qui compensent les pertes de revenu dans certains types de situations (invalidité, maternité, accidents du travail et maladies professionnelles, décès).

Pour plus d’informations, consultez
la rubrique Droits et démarches du site ameli.fr
la rubrique soins et remboursements du site de la sécurité sociale française

La Mutuelle

Depuis le 1er janvier 2016, tout employeur du secteur privé, entreprise et association, a l'obligation de proposer une couverture complémentaire santé collective à ses salariés (sauf ceux qui en ont déjà une), en complément des garanties de base d'assurance maladie de la Sécurité sociale.

L'entreprise choisit librement l'assureur, auprès de qui elle négocie le contrat d'assurance.

La couverture des ayants droit (enfants ou conjoint) du salarié n'est pas obligatoire, mais l'employeur (ou les partenaires sociaux) peut décider de les couvrir aussi.

En cas d'employeurs multiples, un salarié déjà couvert par un contrat collectif de l'un de ses employeurs peut refuser de souscrire aux autres contrats. Il doit justifier de cette protection auprès des autres employeurs au moyen d'un justificatif annuel d'adhésion.

Tweet
+ de fiches
pratiques