Les premiers LEONS sont arrivés

Les premiers LEONS viennent de rejoindre les start-ups françaises du programme. L’occasion de faire un bilan d’étape sur #REVIENSLEON, cette initiative au nom bizarre qui intrigue toujours, enthousiasme souvent, et se fait égratigner parfois.

Tweet

Il y a à peine un an, dans un café parisien, une dizaine de start-ups et scale-ups pépites de la French Tech lançait le mouvement "ReviensLeon" ! Un nom décalé, marqueur générationnel. Un message simple, l’hypercroissance de l’écosystème français. Un projet RH disruptif. Objectif : toucher des profils de Français expérimentés à l'international souhaitant rejoindre les start-ups françaises pour les accompagner dans leur développement dans le monde.

Depuis le lancement, #REVIENSLEON défriche et avance sur un terrain nouveau. Ce qui dans d’autres pays, relève déjà d’une évidence, nous commençons ici à le comprendre, le défendre, et le structurer. Il n'existe en effet aucune autre référence en France - à ce jour. A l’image des start-ups qu’il représente, le programme observe, invente et analyse tous les jours, pour s’adapter. Au point qu’il est de plus en plus identifié comme projet de « marque employeur » atypique – un cas d’école sollicité pour partager ses learnings sur la circulation des compétences à l’échelle mondiale et les moyens d’attirer des talents.

Aujourd’hui les premiers LEONS viennent de rejoindre les start-ups françaises du programme. L’occasion de faire un bilan d’étape sur ce que beaucoup considèrent comme un OVNI dans le paysage RH et com’.

Un message a portée internationale

Dès son lancement, #REVIENSLEON s'est appuyé sur les évènements tech et web internationaux pour porter au-delà de nos frontières, la voix des start-ups tricolores en développement global : New York, San Francisco, Londres, Dublin, Las Vegas. L'occasion de rencontrer la diaspora tech française, premier relais de l'image de la France à l’étranger. L'occasion aussi de mieux comprendre l'image, souvent dépassée de la France et de ses entreprises, que peuvent avoir celles et ceux qui la voient de loin. Résolument anti frenchbashing, #REVIENSLEON a rencontré des Français de l’international, heureux de voir un mouvement positif et innovant en provenance de leur pays.

Le programme a attiré l’attention en France mais aussi à l’étranger, avec 10 000 visiteurs uniques sur son site web le mois de son lancement (2500 en phase de croisière) et des connexions régulières depuis l’international.

courbe_visites_candidatures

Les candidats ont quant à eux, commencé à postuler d’abord timidement pendant l’été, puis plus résolument à la rentrée 2015. Un « délai de réflexion » plutôt court entre la première perception du message et le passage à l’acte. Nouveau décollage en décembre 2015, nouvel apprentissage : le déploiement international des start-ups française attire des talents non seulement français mais également de toutes nationalités (espagnols, américains, et indiens en tête). Une tendance qui s’installe aujourd'hui, avec plus 50% de candidats étrangers aux offres publiées sur reviensleon.com. Et ce, alors même que le programme ne peut pas (encore...) les accompagner et que la plus grande partie du site est en langue française.

Des profils à la hauteur des attentes

En tout, 5048 candidatures ont été reçues par #REVIENSLEON sur les 230 offres publiées sur le site. L’analyse des CV reçus nous a apporté une autre bonne nouvelle: #REVIENSLEON intéresse précisément la niche des profils expérimentés professionnellement et à l’international qu’il cherchait à atteindre. 81% des candidats ont une expérience internationale significative et 65% ont plus de 5 ans d'expérience professionnelle.

profils_candidats

Les tout premiers LEONS

On le sait : passer 5 à 10 entretiens avant d’être sélectionné, changer de job et changer de vie, prend du temps. Il faut ainsi compter un délai d’environ 8 mois entre la candidature et le recrutement. 8 LEONS ont déjà été identifiés chez Bablacar, Dataiku, iAdvize, Sigfox depuis le lancement du programme. Mais d’autres ont aussi certainement été recrutés au sein de start-ups membres sans avoir pour autant été encore repérés. Les LEONS, débrouillards, savent trouver tout seul leur chemin avec les informations disponibles sur le site.

shema_recrutement

Les témoignages des quelques LEONS recueillis ici évoquent tous leur (bonne) surprise lors de la découverte du dynamisme de l’écosystème start-up français.

Observer, tester, s’adapter

Après 10 mois,  #REVIENSLEON dresse le bilan de ses observations. Avec quels enseignements ?

1) Les candidats ont d’abord besoin de mise à disposition d’informations cohérentes. Cette mission est remplie en grande partie grâce au travail de centralisation des informations sur le site reviensleon.com, et depuis peu, par la  plateforme « retour en France » développer par la mission interministérielle de simplification administrative. Le reste de l’accompagnement ne peut se faire que sur mesure, au cas par cas, selon les situations, et en étroite coordination avec les différentes administrations publiques concernées (Sécurité sociale, etc.)

2) Travailler dans une start-up française est un objectif pour de nombreux Français de l’international, mais aussi, et de plus en plus, pour des candidats étrangers qui perçoivent l’hyperdynamisme de l’écosystème start-up français.

#REVIENSLEON reste agile et continue donc à s’adapter: il proposera bientôt un accompagnement sur mesure également dédié aux talents du monde entier.

Tweet
+ d'actualités

03 mars 2017. #REVIENSLEON

Dublin calling!

#REVIENSLEON sera à la soirée de lancement de la French Tech Community mardi 7 mars!

17 février 2017. #REVIENSLEON

Hola Barcelona!

#REVIENSLEON vivre à l'heure espagnole et sera au 4YFN à Barcelone le 27 et 28 fév.,......

Inscrivez-vous pour être
informé
des actualités du programme #REVIENSLEON